[Hen 489] Wyrten is coming • Howahkan
Elfi
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhanrpg.forumactif.com/t125-elfi-skaldehttps://tahncelhanrpg.forumactif.com/t122-elfi-skalde
Informations généralesGroupe : SkaldeAge : 20Sexe : FemmeAnimal totem : LoupMonnaie : 104 izrilsInventaire : ► Armure Ruvaak
► Arc Ruvaak

Mer 30 Oct - 15:41
Wyrten is coming
► Armure Commune
► Arc Ruvaak

Le vent souffle doucement, caressant lentement tes épaules nues de sa brise fraîche, faisant naître mille frissons sur ta chaire. Tu te frictionnes les bras tandis que le jeune chien des sables te donne un coup de museau. Un sourire se dessine sur tes lèvres et tu caresses doucement sa tête. L’animal est un peu plus docile chaques jours avec toi et semble avoir assimilé le fait que tu es sa bienfaitrice. Sa blessure guérit, et lui désormais moins hostile, tu as commencé à le sortir, attaché à une corde, hors de la chaumière pour qu’il puisse prendre l’air, s’habituer aux alentours aussi. S’il reste méfiant envers les autres, il montre moins facilement les crocs à moins d’être surpris.

Aujourd’hui encore tu reviens de la rivière en sa compagnie et en chemin pour la chaumière, tu tombes sur une Skalde qui t’interpelle. Dernièrement, tous préparent la migration à venir, rendant le camp d’autant plus actif, mais ce qui fait souci, ce sont les attelages en piètre état. Si certains ont été réparé ce n’est pas le cas de tous et les matériaux manquent, entre autre on te demande d’aller en récupérer, voir de donner un coup de main également. Hochant la tête, tu acceptes évidemment la mission qu’on te donne et après avoir enfermé le chien des sables, tu te met en route pour faire l’inventaire de ce qu’il vous faut.

Tandis que tu te rends là où se trouve tous les attelages, tu repères une silhouette non loin de là et un sourire apparaît sur ton visage. Sans un bruit, tu t’approches de la femme plus grande que toi, cherchant à l’effrayer.

Bouh !

Cela allait-il fonctionner ? Aucune idée, mais après un petit rire, tu serres affectueusement Howahkan pour la saluer.

Que fais-tu ? Si tu n’as rien à faire on aurait besoin d’aide pour finir de réparer les attelages. Je partais voir ce dont ils ont besoin encore. Tu m’accompagnes ?
Code by N3M0
Howahkan
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t109-se-sentir-vivant-howahkan#294https://tahncelhan.forumactif.com/t108-howahkan-ou-l-absence-de-demie-mesure
Informations généralesGroupe : SkaldeAge : 23Sexe : FemmeAnimal totem : Borr d'ErisMonnaie : 130 izrilsInventaire : - Trident
- Armure Commune
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/20/lslw.jpg
HowahkanWerarn

Sam 2 Nov - 21:48


Chevreuil ou Blutérion

C'est tout son corps qui se raidit lorsque, derrière elle, une discrète Skalde vient, d'un mot, trancher le silence installé. Voix, geste, présence, tout semble sortir du néant pour la surprendre d'une existence tout à fait imprévisible.
Son myocarde trébuche, il se rattrape d'une palpitation plus sévère, ça lui comprime la poitrine. Dents involontairement serrées, la Skalde met une seconde à associer la soudaine exclamation perçue à la malice de son amie. Elle souffle du nez pour évacuer la pression, ses lèvres pincées pour réprimer un sourire qui, néanmoins, étire leur commissures.

- Quelle garce ... !

Dans le regard qu'elle adresse à sa cadette, il y a un reproche qui n'a rien de rancunier et une promesse de vengeance. Prochaine ou pas, après tout Howahkan a de la mémoire pour ce qu'elle veut et pourrait bien la punir de son audace que d'ici trois ou quatre wyrten, alors que la louve ne pensera plus un seul instant avoir à sa charge telle dette. Mais vengeance il y aura.

La brune stoppe momentanément son office. Pour la première fois depuis plusieurs semaine, la Börr est de corvée de cuisine. Une charge qui ne lui plait guère plus que celle de la cueillette lorsqu'elle doit se contenter d'éplucher des légumes, vous le devinez bien. Aujourd'hui toutefois, elle doit s'occuper de la viande. LA viande, dans son ensemble. De la carcasse à la casserole. Un travail certes long, mais qui a l'avantage de comprendre des tâches variées, nécessitant à la fois une bonne connaissance de l'anatomie animale que force et dextérité.
Elfi a d'ailleurs de la chance que sa victime dispose, désormais, d'un peu de sang froid. Il y avait eu une époque où, face à pareille frayeur, la jeune werarn réagissait au quart de tour, frappant sans chercher à différencier véritable menace de mesquine farce. Couteau en main et dotée de bons réflexes, elle aurait pu l'atteindre, et la blesser de manière conséquente sans lui laisser l'occasion de se défendre.

- Que fais-tu ? Si tu n’as rien à faire on aurait besoin d’aide pour finir de réparer les attelages. Je partais voir ce dont ils ont besoin encore. Tu m’accompagnes ?

- Eh bien je finis ça et je te suis ? Il ne me reste pas grand chose.

Howahkan est là depuis plusieurs heures. Le chevreuil, lui aussi est toujours là, mais à plusieurs endroits de la pièce au même moment. D'un côté les bois, les os et les sabots, d'un autre les viscères. Devant elle, la viande, qu'elle a déjà quasiment fini de couper, dénudée des nerfs. Bientôt terminé, elle pourrait demander à quelqu'un de prendre sa suite - par exemple le gosse qui joue les guerriers depuis bien une heure dans tout le skali - mais Sarendil s'y opposerait. Ce vieux vithang rabougri, avec sa vilaine moustache et son dos plus courbé encore qu'un tronc de wingapo, est plus grincheux qu'un blutérion engrossé. Il ne supporte ni la politesse, ni l'impolitesse, ne cède ni aux faveurs ni aux insultes et change d'humeur plus vite qu'il ne découpe une carotte. Et, que les Âtmas en soient témoins, ce que Howahkan a déjà réussi à le faire râler depuis le début de la journée. Encore un peu, et il lui balancera sa canne sur le coin du museau pour la faire taire. Si elle part sans avoir terminé, c'est le couteau qu'il tient fermement entre les mains qu'il voudra lui coller entre les deux yeux.
La brune jette un coup au vieillard en biais, puis de nouveau à Elfi. Elle chuchote.

- Vas y et je te rejoins. Ou aides moi. Mais si tu restes là sans rien faire, tu sais comment ça va finir.


Tahn Celhán

Elfi
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhanrpg.forumactif.com/t125-elfi-skaldehttps://tahncelhanrpg.forumactif.com/t122-elfi-skalde
Informations généralesGroupe : SkaldeAge : 20Sexe : FemmeAnimal totem : LoupMonnaie : 104 izrilsInventaire : ► Armure Ruvaak
► Arc Ruvaak

Sam 16 Nov - 15:56
Wyrten is coming
► Armure Commune
► Arc Ruvaak

Corvé de viande, c’était toujours mieux que d’être de corvé de légume, surtout pour ton amie, au moins s’occuper de démembrer un animal pour nourrir tout le monde avait quelque chose de plus “amusant” que d’éplucher une pauvre carotte. Un coup d’oeil sur ce qu’il lui reste à faire, puis sur le vieux Skalde non loin de là, une légère grimace se dessine sur tes lèvres en reconnaissant ce vieillard.

On t’a mis de corvé avec lui ? Pas de chance !

Évidemment, tu as prononcé ces paroles à voix basse pour que seule Howahkan puisse t’entendre. Mieux valait éviter les foudres du Skalde grincheux. Cela ne devait pas être une partie de plaisir pour la jeune femme de devoir se coltiner l’homme mais tu étais bien contente que cela ne soit pas tombé sur toi.

Je crois que je vais te laisser finir ! Tu fais ça mieux que moi de toute manière ! Je t’attends à l’entrée Nord du camp pour aller chercher du bois !

Tu lui offres un large sourire, ne souhaitant nullement devoir rester auprès du vieux Skalde et de tout manière, nul doute que la jeune femme saura finir rapidement son travail afin de te rejoindre. Tu lui adresses un petit signe de main et file en vitesse au moment où le vieille homme lève la tête vers toi. Vite, vite ! Avant qu’il ne cherche à te dire quoique ce soit !

Après avoir récupéré quelques outils ainsi qu’un panier se trouvant dans ton dos pour mettre les branches, tu attends l’arrivé de ton amie, espérant que celle-ci ne mettra pas trop longtemps à te rejoindre.
Code by N3M0
Howahkan
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t109-se-sentir-vivant-howahkan#294https://tahncelhan.forumactif.com/t108-howahkan-ou-l-absence-de-demie-mesure
Informations généralesGroupe : SkaldeAge : 23Sexe : FemmeAnimal totem : Borr d'ErisMonnaie : 130 izrilsInventaire : - Trident
- Armure Commune
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/20/lslw.jpg
HowahkanWerarn

Lun 2 Déc - 15:49


Menace
De voir la jeune louve pointer le bout de sa truffe sous la tente lui a instantannément réchauffé le coeur. Le visage amical qui vient la visiter est la promesse d'une compagnie salvatrice après des heures à côtoyer la mauvaise humeur du vieillard, un bien-être assuré. La werarn ne l'aurait pas assumé à voix haute, le bougre est plus raide que sourd, mais ça fait du bien de se rappeler que, au dehors de la tente, le monde continue de tourner. Tous semblent tellement occupés à préparer le prochain voyage que personne ne prend le temps de se reposer, si bien que le skáli, exceptionnellement, est d'un calme effrayant. Depuis le début de la journée, la skalde est tranquille pour travailler, et elle déteste ça, que quelqu'un se permette de l'interrompre est un véritable soulagement, et puis que la dite personne puisse l'aider à passer le ...

La garce lui tourne le dos. Oui. Un grand sourire aux lèvres, fière et vive, elle s'échappe à la corvée, abandonne Howahkan à son malheureux sort, alors qu'elle-même était prête à lui venir en aide. L'ingrate.
La guerrière ressert sa main sur le manche de son couteau, le pointe dans la direction de l'éffrontée qui va bientôt passer la frontière du batîment de toiles.

- Toi, tu ne perds rien pour attendre ... !

Et là revoilà seule. Enfin seule, au milieu d'autres. Ne reste plus qu'à abréger ses souffrances, sinon quoi risquerait-elle bien d'y passer la journée. prise d'une énergie nouvelle, motivée par l'assurance d'une activité plus exaltante dès lors que cette tâche serait accomplie, la Börr se remet au travail, si efficacement qu'elle plie le tout en quinze minutes. La fin de la découpe, le nettoyage du plan de travail. Une fois le tout approuvé par le responsable de la tente - elle dût s'y prendre à trois fois tant il se montrait pointilleux - elle file.

Dehors, l'air se montre plus frais encore que le matin même. Le vent fait s'agiter les branches, il malmène les feuilles qui déjà, s'envolent. Le vert impérial perd du terrain face à l'éclat de la nature flamboyante, jaune, orange, rouge, la forêt elle même semble se changer en un immense brasier. Et les flammes dansent sous le vent.

Entrée Nord. Elle s'y pointe en quelques foulées, ses bras encore maculés d'un sang noir. Séché, il se craquelle, prêt à s'effacer. En parlant, Howahkan a le réflexe de frotter sa chair pour gommer les éclats d'hémoglobine qui perdurent mais ce n'est pas assez efficace pour l'en débarrasser. Elle aurait du faire ça avec de l'eau, mais ça lui aurait assuré de passer cinq minutes de plus dans le skáli, alors qu'elle avait atrocement besoin d'aide.

- Je t'ai manquée ?


Tahn Celhán

Afficher le résumé
Informations générales
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum