[WYRTEN 352 H] - Rencontre officielle
Hedrich Elias Deagor
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t177-journal-d-eliashttps://tahncelhan.forumactif.com/t176-hedrich-elias-deagor#506
Informations généralesAge : 19 ansSexe : HommeMonnaie : 20 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
Des gants en cuir d'ouvriers avec une doublure en métal
Des bouts de métal utile pour le crochetage de serrure
Sirop de Draën

Dim 22 Déc - 23:44

Clientèle imprévue


Hedrich était en train de vérifier l'état des outils de menuiserie. Les commandes était rare voir quasiment inexistante peu avais envie de venir dans l'atelier de la vieille Omenna, les rumeur sur la présumé malédiction de la vieille femme sont tenace et malgré toute la bonne volonté de la vieille menuisière rien n’y fait une poignée de personne font fi de ses rumeurs et vienne tout de même passer commande mais cela est à peine suffisant.
Donc c'était pendant qu’il s'occuper de toute les corvées  pour s’assurer de l'état des outils, la propreté du bâtiment ou encore le rangement de divers objets qu’un client entra faisant retentir la cloche en métal qu’il avait accroché au dessus de la porte, une initiative qu’il avait pris étant donné qu’il n'était pas toujours dans le hall et qu’il valait mieux pas faire attendre le peux de clients qui se présenter ici.
Il se dirigea donc vers l'entrée, Omenna étant occupé depuis plusieurs jour sur la confection d’une armoire pour les Jeond un jeune couple venant d’une autre baronnie (il avait oublié la quelle) et qui faisait preuve d’une ouverture d'esprit remarquable (ou du moins bien supérieur aux nodotheimiens).
Il arriva dans le hall et avant même de regarder qui venait d’entrer il lui fit son plus beau sourire (qui n'était pas si beau vu le faciès scarifier du personnage.)

-Bonjour et bienvenu chez Omenna…

Il ne finit pas sa phrase reconnaissant la jeune rousse qu’il avait croisé à la fête quand Dhol les avait réunis pour une de ses sombres magouille. Il devient tout à coup moins souriant.

- C’est vous…

Son ton est subitement moins chaleureux et il semble extrêmement méfiant.

-Vous êtes la pour?
Tahn Celhán

Arkhane Lohengrim
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t155-memoire-reminiscences-arkhane#394https://tahncelhan.forumactif.com/t154-arkhane-lohengrim-de-hurlements-muets-en-defoulements-nocturnes#392
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 22Sexe : FemmeClasse sociale : EsoèdMonnaie : 90Inventaire : - Tenue Commune
- 2 bons de réduction 30%
- Une broche à cheveux offerte par Ascalon
- Un collier en forme d'encre
- Sirop de Draën
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/18/znf6.jpg

Lun 30 Déc - 11:37


inconnu

Il y a ce sourire qui étire ses lippes. Ses cicatrices se tordent quand ses muscles zygomatiques se contractent, mais ce qu'il dégage efface presque la laideur de son visage. Une cordialité sincère qui se lit dans ses yeux d'un bleu céruléen hypnotisant. Il se montre avenant.
Ou presque.

Le sourire s'affaisse, un château de cartes qui s'effondre d'un coup de vent. Le tableau soudainement est beaucoup plus sinistre. La jeune esoèd ne peut retenir un frein dans sa marche, conséquence d'un étonnement certain. Arkhane n'aurait jamais cru voir quelqu'un si mécontent de la croiser, elle ne s'y attendait pas. Du moins, jamais qui que ce soit qu'elle ne puisse même pas se vanter de connaître. A-t-il seulement évoqué son prénom lorsqu'il se sont croisés lors de la célébration de Kether ?
Sa méfiance est palpable. Tout son corps, sa voix et ses propos, tout indique qu'il n'a pas confiance en elle, qu'il souhaiterait peut-être même qu'elle sorte de la boutique. La dite boutique fait grise mine d'ailleurs. Que lui vaut tant d'animosité ? À croire que c'est elle qui n'est pas recommandable.
Le comportement qu'arbore le menuisier la refroidit aussi sec. Aurait-il entendu sur elle quelques propos hostiles ? Dhol se serait-il amusé à mentir à son sujet ?

La rousse fronce les sourcils sans s'en rendre compte. C'est elle qui est sur ses gardes désormais. Elle a envie d'en savoir plus, d'apprendre à haïr peut-être encore davantage - si c'est possible - la noblesse de cette baronnie gangrenée. Mais d'entamer la discussion en pointant du doigt les maladresses de son interlocuteur n'est pas la meilleure alternative.
Elle reprend sa marche, avance jusqu'au comptoir où elle officialise sa position de cliente.

- Des meubles.

Elle n'est pas si froide d'ordinaire. Exception faite de ses altercations avec l'héritier des Vokonov, où elle ne peut en aucun cas se montrer sous son meilleur jour, Arkhane est une femme agréable et souriante, qu'on aime côtoyer autant pour la qualité de ses services à l'auberge que pour sa bonne humeur. Mais ici elle se fait plus ferme, parce que de sourire à quelqu'un qui vous déteste relève de la provocation. Elle le garde pour Dhol.
Lui, elle n'a rien qui justifie qu'elle ne fasse aucun effort pour exprimer des rapports cordiaux. Enfin rien hormis les soupçons qui lui restent de leur première rencontre quant à la qualité de ses activités, qu'elle ne pensait pas toutes légales. Celle-ci, au moins, l'est.

- Nous avons eu plusieurs casses ces dernières semaines. Il nous faudrait plusieurs chaises, tables et un cadre de lit.

 

Tahn Celhán


Hedrich Elias Deagor
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t177-journal-d-eliashttps://tahncelhan.forumactif.com/t176-hedrich-elias-deagor#506
Informations généralesAge : 19 ansSexe : HommeMonnaie : 20 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
Des gants en cuir d'ouvriers avec une doublure en métal
Des bouts de métal utile pour le crochetage de serrure
Sirop de Draën

Mer 15 Jan - 14:45

Commande


Une commande parfaitement banale, enfin presque étant donné que voir une nouvelle tête en se lieux n'est pas des plus banale. Certaine échoppe voit les client affluer, les visages s’enchaîner sans jamais les connaître ou les reconnaissantes. Mais ici dans le petit atelier coincé entre deux bâtisse de pierre qui le toise fièrement tel deux Worans se moquant de la misère d'un misérable Sheig qui ne sais même pas si il verra un nouvel aube se lever. En ce lieux misérable mais animé par la fierté de la propriétaire les visages sont toujours les mêmes, toujours les mêmes rares personnes à oser pousser la porte finement sculpté et faire tinter la carillon.

Mais la rien n'est banale. Il revoit cette femme qui certe ne semblait pas porter Dhol dans son cœur mais qui était tout de même proche de ce dernier.

Hedrich n'a pas confiance en Dhol même si il sais que ce dernier tient toujours sa parole, les contrebandier son connu par le biais du bouche à oreille et leurs réputations leurs fait office d'enseigne. Un contrebandier qui ne tient pas parole n'aura jamais de client et risque juste de finir dans les mines jusqu’à la fin de ses jours. Et le voleur se demande si la présence de la rousse dont il ne connais pas l'identité n'aurais pas un rapport avec son refus de les accompagner à Agrildheim. Dhol serait t'il capable d'envoyer quelqu’un lui faire payer sa réponse? Surement que oui.

-Très bien, pour quand vous faut t'il vos meuble mademoiselle...

Actuellement sans preuve il ne peut rien faire, donc il commence par se renseigner, il sait déjà qu'elle travaille dans une auberge, ou une taverne qui fait auberge, avec son nom ou prénom il ne lui faudra pas longtemps pour en savoir plus sur elle. Comme pour un cambriolage, avant de faire quoi que ce soit il faut des renseignement, sinon on s'expose à beaucoup de risque, parfois pour rien. Qui sait peut être que la présence de la rousse n'est qu'une coïncidence. Mais même dans ce cas il préfère en avoir le cœur net.
Tahn Celhán

Arkhane Lohengrim
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t155-memoire-reminiscences-arkhane#394https://tahncelhan.forumactif.com/t154-arkhane-lohengrim-de-hurlements-muets-en-defoulements-nocturnes#392
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 22Sexe : FemmeClasse sociale : EsoèdMonnaie : 90Inventaire : - Tenue Commune
- 2 bons de réduction 30%
- Une broche à cheveux offerte par Ascalon
- Un collier en forme d'encre
- Sirop de Draën
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/18/znf6.jpg

Ven 24 Jan - 21:27


bleu

Sa méfiance est palpable. Son regard, d'un bleu hypnotisant, la transperce de suspicions injustes, c'est comme s'il s'attendait à ce qu'elle mette le feu à l'un des meubles exposé, qu'elle fasse brûler la boutique et réduise en cendres des générations d'ouvrage sincère. A-t-elle une réputation de criminelle ? Arkhane a, au mieux, celle d'une acrobate séduite par le néant, serveuse charmante mais inaccessible dont la confiance aveugle ne va qu'au vide avide, et plus à aucun autre être.
Pourquoi la regarder comme si elle allait attirer sur cet homme les foudres d'un ciel capricieux, faire se révolter Pères et mère ? Elle n'a ni ce pouvoir, ni cette ambition. Elle ne le connait même pas.

La rouquine reste calme. D'une maîtrise considérable, on pourrait presque croire à son innocence tant elle feint de ne rien voir de cette animosité contenue. Mais il n'en est rien.
Elle rebondit par politesse, par nécessité. Plus spécialement par envie, mais elle s'est engagée auprès de son paternel. Elle ne sait même pas pourquoi est-ce qu'il a changé de fournisseur, jamais les Lohengrim n'ont commandé le moindre meuble sous cette enseigne, pourquoi cette confiance soudaine ?
Elle a bien essayé de questionner son père, mais il a esquivé dans un grognement habituel, celui qui veut dire " mêles toi des tes oignons fillettes ". Il oublie souvent qu'elle n'a plus rien d'une adolescente, qu'elle est prête à prendre la relève si besoin.

-Très bien, pour quand vous faut t'il vos meuble mademoiselle...

- Aussi vite que possible.

Mais il y a quelque chose qui la fait tiquer. La présence de cet homme, ici, et la décision injustifiée de son paternel de se tourner vers un maître d'oeuvre inconnu, à la réputation critiquable ? Elle prend son ton le plus innocent, pour trahir une curiosité expliquée par sa crainte d'une erreur que par un véritable soucis de savoir faire.

- Ceci dit, pourrais-je voir ce que vous faites ici avant de conclure quoi que ce soit ?

Autant juger de la qualité des biens qu'elle compte commander de suite, histoire de ne faire perde de temps à personne.

Tahn Celhán


Hedrich Elias Deagor
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t177-journal-d-eliashttps://tahncelhan.forumactif.com/t176-hedrich-elias-deagor#506
Informations généralesAge : 19 ansSexe : HommeMonnaie : 20 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
Des gants en cuir d'ouvriers avec une doublure en métal
Des bouts de métal utile pour le crochetage de serrure
Sirop de Draën

Dim 2 Fév - 15:09

Omenna



La rousse n'a pas donner son nom, Hedrich en est d'autant plus suspicieux, surtout quand elle demande a voir le travaille qu'ils effectue.

-Je ne sais pas si...

Une voix usée par le temps mais charger de chaleur surgit brusquement derriére Elias.

-Allons mon petit! Bien sur quelle peux regarder.

Omenna sort de l’arrière boutique en frottant son tablier recouvert de copeaux de bois et de sciure. La petite vieille sourit chaleureusement a la jeune femme.

-Ho je te reconnais tu est la petite Lohengrim. Comme tu a grandit, tu est devenue une belle femme.

La vieille Omenna lance un regard a Hedrich avec un sourire en coin.

-Elle est belle hein Elias?

Hedrich rougit et rentre sa tete dans ses épaules.

-J-je vais chercher des chaises pour monter a notre cliente si ce qu'on fabrique.

Hedrich s'enfuit dans l’arrière boutique le feux aux joues.

-Halala il fraudais vraiment qu'il se décoince pas étonnant qu'il n'est pas d'amis. Alors ma petite, comment va tu?

Dit elle toujours rayonnant du haut de ses 1m58.
Tahn Celhán

Arkhane Lohengrim
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t155-memoire-reminiscences-arkhane#394https://tahncelhan.forumactif.com/t154-arkhane-lohengrim-de-hurlements-muets-en-defoulements-nocturnes#392
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 22Sexe : FemmeClasse sociale : EsoèdMonnaie : 90Inventaire : - Tenue Commune
- 2 bons de réduction 30%
- Une broche à cheveux offerte par Ascalon
- Un collier en forme d'encre
- Sirop de Draën
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/18/znf6.jpg

Mar 11 Fév - 16:26


rides

-Ho je te reconnais tu est la petite Lohengrim. Comme tu as grandit, tu est devenue une belle femme.

Un petit bout de femme pointe le bout de son nez derrière le scarifié. Deux petits yeux gris pétillants illuminent les rides qui marquent son visage chaleureux. Des sillons dessinés au scalpel dans une chair souriante. Le visage entouré de blanc et le corps ceint d'un tablier de cuir sale, elle s'adresse à Arkhane comme si elle la connaissait.
La rousse la détaille, cherchant dans ses traits, sur son faciès ou derrière sa silhouette la réminiscence d'une rencontre passée. Mais rien.
Si elles se sont un jour croisées, l'esoèd devait être très jeune car elle n'en a aucun souvenir. Dans ce cas, ses traits se sont-ils si peu transformés que la vieille vithang l'ai reconnue en un coup d'oeil ?
Arkhane finit par hausser un sourcil, assez confuse. La familiarité de la dame est déconcertante, que ce soit par ailleurs face à son employé presque mal-aimable ou dans le dos de ce dernier parti chercher dans une pièce annexe de quoi satisfaire tant la cliente que sa patronne.

- Excusez moi, mais d'où me connaissez vous ?

Son regard parcourt la vieille dame, puis il s'attarde à la porte derrière laquelle s'est réfugié le voleur. Qu'il connaisse - et soit vraissemblablement très bien traîté - par une haarvarne certainement plus fréquentable que lui la pousse à reconsidérer l'opinion qu'elle a pu se forger le temps d'une demi discussion. Petit fils surprotégé qui tue le temps en effectuant quelques frasques illégales ? Menuisier ne doit pas payer assez s'il fréquente Dhol. Mère-Grand le sait-elle ? Approuve-t-elle ? Il semble la respecter, trop pour filer dès qu'elle lui donne un ordre, rougir devant son comportement maternel. Il doit tenir à elle, et à moi qu'elle traite à l'illicite également, l’acrobate doute qu'elle sache quoi que ce soit.


Tahn Celhán


Hedrich Elias Deagor
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t177-journal-d-eliashttps://tahncelhan.forumactif.com/t176-hedrich-elias-deagor#506
Informations généralesAge : 19 ansSexe : HommeMonnaie : 20 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
Des gants en cuir d'ouvriers avec une doublure en métal
Des bouts de métal utile pour le crochetage de serrure
Sirop de Draën

Mar 11 Fév - 17:47


Le temps passe et les années trépasses


Omenna sourit a la question de la jeune fille.

-C’est vrais que tu dois pas te rappeler de moi ma grande ça fait longtemps que je suis pas passer à la taverne. Je passer avant mais les finances se porte mal…

Dit elle en désignant d’un geste machinal le bâtiment qui avait connu des jours meilleurs.

-Je sais pas ce que je ferais sans Elias.

Dit elle en souriant mais ce sourire cache autre chose, il cache le fait qu’elle se sait condamné par le temps et qu’un jour Elias sera celui qui devra se débrouiller.

-Pauvre gosse je lui laisserais pas le meilleur des avenirs.

Elle semble complètement perdue dans ses pensée, l'âge ne l’a pas épargner malgré sa vitalité apparente, elle est fatigué et ça se voit. Puis subitement elle semble se rappeler la question d’Arkhane.

-Ho excuse moi je divaguais. Bon je t’ai pas réellement répondue, j’ai était la nourrice de ton père, a l’époque ou je ne travailler pas encore ici. Ca me rajeunit pas tout ça ha ha! Et je t’ai vue quelque fois lorsque tu étais petite ton père était très fier de toi et on frère j'me souvient son air rayonnant ha ha.

Omenna a de nouveau le regard dans le vague mais cette fois un sourire collé sur le visage comme si elle se souvenait d’un moment de pur bonheur.
C’est a ce moment qu’Hedrich revient, son visage et redevenu un masque impassible mais ses joues présente encore une teinte un peux trop rosé. Il tient un tabouret et une chaise, les deux meuble on un aspect simple mais robuste.

-Mademoiselle, voilà deux échantillons que ma mère Omenna à créer.
Tahn Celhán



Arkhane Lohengrim
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t155-memoire-reminiscences-arkhane#394https://tahncelhan.forumactif.com/t154-arkhane-lohengrim-de-hurlements-muets-en-defoulements-nocturnes#392
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 22Sexe : FemmeClasse sociale : EsoèdMonnaie : 90Inventaire : - Tenue Commune
- 2 bons de réduction 30%
- Une broche à cheveux offerte par Ascalon
- Un collier en forme d'encre
- Sirop de Draën
Bandeau : https://zupimages.net/up/20/18/znf6.jpg

Jeu 20 Fév - 9:45


rides

Le choix de cette boutique, plutôt que leur fournisseur habituel s'explique. Son paternel a du entendre parler des difficultés financières de son ancienne nourrice. Du plus loin qu'elle s'en souvienne, il a toujours parlé en bien d'elle. L'inconvénient est que, dans le cas de Voden Lohengrim, toujours va de paire avec rarement. Il n'a jamais été très loquace, il préférait aux avertissements des punitions douloureuses, ne semblait avoir de mots à échanger qu'avec les clients, pour un savoir vivre superficiel que sa femme seule savait compenser aux yeux de tous. Elle contrebalançait le tempérament de son époux auprès de ses enfants, de leurs amis ou de leur clientèle, tant et si bien qu'elle finissait par l'éclipser totalement. Ce qui n'était, en soit, pas plus mal, et ce qui le satisfaisait certainement.
De la vie passée de son géniteur, Arkhane ne sait que peu de choses. La majeur partie des informations dont elle dispose lui ont été rapportées par sa mère, le reste n'est qu'un maigre amas de pièces de puzzle inemboittables, des secrets offerts au goutte à goutte en vingt ans d'existence.
Qu'il n'ai pas justifié sa requête ne l'étonne pas. S'il était déjà peu causant avant, d'avoir perdu son épouse a fait de lui une coquille vide, à peine fichue de tenir sur ses deux jambes.
Qu'il soit fier d'elle l'étonne davantage. Compte-t-il le lui dire un jour ? Ou va-t-il la laisser mourir de vieillesse sans jamais exprimer ni sa reconnaissance, ni son affection ?

Où sont passés les beaux jours, maman ?

Arkhane esquisse un sourire alors que Omenna évoque ses souvenirs. La politesse se fait passer pour sincère, elle voile les vérités derrière un masque cordial.
Père absent, frère alcoolique. Le tableau n'est plus si beau.

- Oui, il m'a parlé de vous également !

Mais pas récemment, puisque visiblement, elle ne savait pas pourquoi il l'avait redirigé dans ce quartier de la Rocheuse.
Que dire de plus ? Tous ces souvenirs lui nouent la gorge, si jadis Arkhane n'avait aucune difficulté à faire la conversation, elle est désormais limitée par le sens que ceux qu'elle pourrait offrir. Un décès dont personne ne se remet, une haine viscérale à l'égard des responsables, des affaires qui ne roulent plus aussi bien qu'avant désormais. Son père qui abandonne le navire, et elle même qui essaie de garder le cap sans avoir ni le droit de pleurer, ni de hurler. Personne n'a envie d'entendre tout ça. On veut des sourires, de la joie, de quoi se réjouir, pas mettre un froid.

-Mademoiselle, voilà deux échantillons que ma mère Omenna à créer.

Diversion parfaite. Merci Hedrich.
La rousse se tourne vers les articles qu'il lui as amenés. Deux meubles d'apparence banale, sans artifices ni fioritures. Une chaise est faite pour s'asseoir après tout.
Elle fait quelques pas dans sa direction pour inspecter le tabouret tout d'abord. Elle s'y assoit, puis vérifie les pieds, le siège, les vis. Quittes à inspecter leur travail, autant faire ça bien.
Elle n'a rien à y redire. Chacun de deux meubles est solide, et tiendrait certainement plus longtemps que tous ceux qu'ils ont pu acheter auparavant et qui furent casser d'un conflit entre deux esoèds trop ivres. Souvent, son frère cadet fait partie de ces deux là d'ailleurs.

- Ca conviendra parfaitement.


Tahn Celhán


Afficher le résumé
Informations générales
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum