-33%
Le deal à ne pas rater :
-50€ sur la souris Gaming sans fil Logitech G903 LIGHTSPEED
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

En territoire hostile - Le loup montre les dents et le paon fait la roue - Feat Dhol
Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
Calanthe Saeter
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t227-calanthe-saeterhttps://tahncelhan.forumactif.com/t220-calanthe-orchide-des-rues
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 27Sexe : MasculinClasse sociale : SheigMonnaie : 90 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
une broche ayant la forme d’une Calanthe
surin
Bandeau : https://i.servimg.com/u/f11/20/16/55/32/sans_t15.jpg

Jeu 30 Avr - 20:00

Tentation


Ce qu’il comprenait de ses intentions… Calanthe aurait aimer qu’il lui dise que c’était juste pour le câliner, l’embrasser, mais il avait sûrement l’intention de le coucher sur le dos. Le brun lui répondra plus tard, il avait besoin d’encore réfléchir pour ne pas avoir à déjà se mettre sur le dos. Dhol était pourtant mignon comme garçon.

La poupée le vit s’assombrir après qu’il aille toucher sa cicatrice. Visiblement c’était un mauvais souvenir. Aussitôt le brun s’en voulu, mais sa curiosité augmenta un peu. Pourquoi? Pourquoi souffrais t il de cela. Et pour toute réponse le vendeur l’embrassa, Calanthe répondit au baisé le serrant contre lui doucement.

Il l’écoutait sagement profitant des câlins qui semblait si doux. Si agréable. Un nouvel entretien… non pas vraiment, même pas du tout… c’était mieux pour les deux…

« Vous m’avez bien dit que je pourrais faire appel à vous pour l'entretien des tapis non ?  Je pensais vous revoir à cet instant. »


Le brun lui sourit tendrement, venant par la suite embrasser en douceur la mâchoire du tanneur, cherchant à glisser sous les vêtements du blondinet.

« Je pourrais vous montrez les intentions que je vous prêtes. »


Vient doucement nicher son visage dans le cou du tanneur, déposant des baisers sur cette peau pale. S’approchant de la mâchoire , il la mordilla légèrement.

« Ne voyez pas un côté malsain, j’aime beaucoup votre peau, elle est si pâle, si belle. »



Tahn Celhán

Dhol Vokonov
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttp://tahncelhan.forumactif.com/t164-dhol-ou-les-explorations-chimeriqueshttp://tahncelhan.forumactif.com/t141-dhol-vokonov
Informations généralesAge : 22 ansSexe : MasculinMonnaie : 265 agrilsInventaire : • Chevalière en or : portée à l'annulaire. Lui rappelle sans arrêt d'où il vient. Il la hait mais refuse de s'en séparer, ultime lien entre sa vie passée et celle ci.
• Sirop de Draën
Dhol VokonovVithang

Jeu 30 Avr - 22:48


Consentement


Étreinte qui réchauffe mon épiderme. Contraste qui se fait malgré l’environnement dans lequel nous gisons. Surprenant qu’on puisse y rester sans y faire une quelconque remarque.

« Vous m’avez bien dit que je pourrais faire appel à vous pour l'entretien des tapis non ?  Je pensais vous revoir à cet instant. »

Il me pose une question et cela fait tilte. Je m’en veux d’avoir pensé ainsi. L’entretien des tapis, le service après-vente. Idiot que tu es. Un seul « entretien » de la personne, si je peux dire et rien d’autre. Nous sommes au moins fixés sur un point dont il a savamment ignoré de répondre. Me revoir ? Est-ce bien judicieux. Tu t’es engagé Dhol ! Enfin, je suppose qu’implicitement oui. J’aurais dû me taire.

« Je pourrais vous montrez les intentions que je vous prêtes. »

Suis-je prêt et ici en prime ? N’est-ce pas la raison de ma venue ? Un peu de chaleur pour m’encourager à poursuivre mon existence. Ne devions-nous pas apprendre à nous connaître davantage ? Il disait quoi le Nain déjà ? Je ne sais plus ! Ses mains bafouilles, m’ouvrant ma tunique. Suis-je prêt ? Je me raidis. Je retiens ses mains.

« Ne voyez pas un côté malsain, j’aime beaucoup votre peau, elle est si pâle, si belle. »

Il m’embrasse, je m’embrase. Il mordille, je vrille. Ma tête bascule, pour lui laisser libre accès et le premier soupir d’aise s’échappe de mes lèvres. Je ferme les yeux. Mais j’emprisonne ses mains. Je .. Je ne sais pas, je bloque. Je panique. Je m’échappe quand ma conscience se réveille. Et mon regard plonge dans le sien, quand je relève son menton du bout des doigts.

« Le voulez-vous vraiment ? Avec moi ? Ici et maintenant ? »

Je retiens ma respiration un temps. Le consentement, à tout prix. Je m’en voudrais si tel n’est pas le cas. La panique se lit dans mes yeux. Je veux que cela soit unique. Et c’est le cas en soit, une première avec un autre qui ne m’a pas apprivoisé. La peur et le doute me saisissent d’un coup. La réalité me rattrape.

« Je veux dire .. C’est .. »

… Important pour moi. Ce n’est pas ma premiere fois. Mais elle va irrémédiablement comptait. Éternellement. Un coup entre deux horaires. Suis-je prêt ? J’aimerais reculer, lui proposer plus douillet. Qui sait monter ? Non, je m’imposes déjà trop.

« … Un moment un deux, que je ne voudrais oublier. Vous m’offrez plus que je ne l’aurais cru, mériter. »

Greetings:
Illustration de Littleulvar. Retouchée par Arkhane.
Tahn Celhán

Calanthe Saeter
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t227-calanthe-saeterhttps://tahncelhan.forumactif.com/t220-calanthe-orchide-des-rues
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 27Sexe : MasculinClasse sociale : SheigMonnaie : 90 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
une broche ayant la forme d’une Calanthe
surin
Bandeau : https://i.servimg.com/u/f11/20/16/55/32/sans_t15.jpg

Ven 1 Mai - 1:48

Tentation


Quand il lui retire ses mains le brun ne comprend plus bien ce qui se passe. Il voulait plus ? Il le regarda perdu ne comprenant rien. Calanthe pensait qu’il y avait rien d’autre à faire que ça alors pourquoi il arrêtait ses mains, alors que le reste pouvait vaguer à ses occupations.

Quand il parla la poupée pencha un peu la tête, ce n’étais pas ce qu’il voulait ? Le fait la maintenant ? C’était troublant. Il panique, le brun le vois, il lui serre un peu plus les mains comme pour le rassurer. Il lui avait demander son avis, c’était déjà bien étrange, mais en plus c’était comme-ci il n’espérait pas que cela arrive.

Calanthe retira ses mains et enlaça le cou du blond pour le câliner simplement. Il était touchant.

« Je comprend, j’ai juste mal pensez. Je vous croyais comme les autres Hommes que j’ai rencontrer. Trop presser. »


Il le regarde dans les yeux penchant un peu la tête et lui sourit pour le rassurer.

« J’aimerais bien, un jour, avec vous. Quand nous serons tout les deux près et dans un lieu moins... »


Il regarda autour de lui.

« Plus adéquate diront nous. Cela vous convient ?  Nous pouvons, pour l’instant juste nous cajolé ? »

La poupée le regarda tendrement, il était toucher de ce qu'il lui disait, ce qu'il faisait pour lui. C'était mignon et adorable. C'était un beau geste pour une poupée. Il le garda contre lui. Perdant toute envie de lui faire du mal, de lui faire de faux espoire, bien que cela soit assez tard en vrais. Il se sentait coupable.

Voilà que tout lui revenais dans la face. La maison, la mort, les gens, les corps, sa mère... Il devait pas craquer. Rester fort était primordial. Reprendre contact avec la réalité, chasser les ombres autour de lui, respirer doucement. Calanthe cacha son visage dans le cou du vendeur. Il devait garder sa couverture, mais pour le moment se cacher était une bonne option, au pire son compagnon penserais qu'il est câlin ou bien soulager de ne pas être forcer... ce qui était le cas d'une certaine façon.
Tahn Celhán

Dhol Vokonov
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttp://tahncelhan.forumactif.com/t164-dhol-ou-les-explorations-chimeriqueshttp://tahncelhan.forumactif.com/t141-dhol-vokonov
Informations généralesAge : 22 ansSexe : MasculinMonnaie : 265 agrilsInventaire : • Chevalière en or : portée à l'annulaire. Lui rappelle sans arrêt d'où il vient. Il la hait mais refuse de s'en séparer, ultime lien entre sa vie passée et celle ci.
• Sirop de Draën
Dhol VokonovVithang

Ven 1 Mai - 13:13


Douceur


« Je comprends, j’ai juste mal pensé. Je vous croyais comme les autres Hommes que j’ai rencontrés. Trop pressés. »

Les autres hommes ? Combien pouvaient-ils y en avoir ? Au moins, un de nous deux était expérimenté dans la « chose ». Pourquoi la pression se mêle-t-elle ? Juste du bon temps, c’est tout que nous avions prévu. Enfin, je crois. Je doute plus encore.

« J’aimerais bien, un jour, avec vous. Quand nous serons tous les deux près et dans un lieu moins... Plus adéquate diront nous. Cela vous convient ?  Nous pouvons, pour l’instant juste nous cajoler ? »



Bravo Dhol, tu as tout gâché.

Je hoche la tête, étrangement rassuré. « Cajoler ? qu’est-ce que cela signifie ? Je vous prie de m’excuser, je ne suis pas doué pour offrir tant de chaleur, comme vous le faites si bien »

Il fallait l’avouer : tout son être est une multitude de tentation mais il a une façon de faire grimper l’environnement ambiant de quelques degrés. Félin quand il marche, malicieux quand il me sourit, unique quand il me regarde. Bien loin de me douter qu’il avait appris tous ces engrenages pour faire d’un client le parfait amant. Je me serre contre lui, soupirant de plus.


« Je vous présente mes excuses. Ce n’était probablement pas ce que vous vouliez »


Quelles étaient ses attentes d’ailleurs ? Hormis entretenir les tapis et nos relations. Voulait-il toujours me revoir au travers de cette excuse ? Tant de questions qui n’auront probablement jamais de réponses. Moment de tendresse entre deux hommes s’accordant une pause dans ce monde brute. Je ne le connais pas mais je me sens plus proche de lui que de quiconque. Effrayant. Je ne suis point habitué à tant de caresses, douceur ou de privilèges. Même Métisse n’est pas aussi tendre que lui-même. Et pourtant, elle en supporte pas mal avec mon versatile caractère. Je soupire, me laissant bercer par son souffle dans mon cou.

« Etes-vous un habitué à charmer les hommes pour les emmener ici ? » Je questionne sans vraiment vouloir la réponse. Cela briserait la bulle dans laquelle, je me sens unique. « Enfin, non, oubliez. »/b] Ma capacité à converser est aussi nébuleuse que ma réflexion. « Je veux dire que je suis bien ici, avec vous » Je me surprends à être aussi honnête avec un tel personnage.  



Greetings:
Illustration de Littleulvar. Retouchée par Arkhane.
Tahn Celhán

Calanthe Saeter
Afficher le résumé
Voir le profil de l'utilisateurhttps://tahncelhan.forumactif.com/t227-calanthe-saeterhttps://tahncelhan.forumactif.com/t220-calanthe-orchide-des-rues
Informations généralesGroupe : HaarvarnAge : 27Sexe : MasculinClasse sociale : SheigMonnaie : 90 agrilsInventaire : Tenue Ordinaire
2 coupons de 30%
une broche ayant la forme d’une Calanthe
surin
Bandeau : https://i.servimg.com/u/f11/20/16/55/32/sans_t15.jpg

Ven 1 Mai - 14:25

Tentation


Des compliments, c’était adorable et il semblait pas vraiment douée avec les passion masculine. Calanthe caressait les bras de se charmant vendeur en l’écoutant parler. C’était bien comme idée, juste être l’un contre l’autre sans avoir à coucher l’un et l’autre. Il sourit à l’excuse, la poupée ne savait même pas ce qu’elle voulait elle même. C’était juste agréable de ne pas avoir à réfléchir pour une fois.

Le brun se raidit à la question du blondinet, qui était comme un couteau dans le dos, alors qu’il commençait à se sentir plus à l’aise. Même si le vendeur cherchait à se rattraper par la suite. Le mal était déjà fait. Trouver une réponse, une attitude à avoir pour continuer de se cacher. Il lui embrassa doucement le cou en quelques baises furtif.

« Vous avez beaucoup de question mon cher. Pour moi cajoler c’est faire des câlins, des baisers, des caresses. C’est emplis de douceurs. »

Le regarde en reculant son visage et lui sourit tendrement. Redessinant la mâchoire de son index.

« Je voulais juste vous avoir près de moi. Peut importe ce que l’on fait, juste vous revoir hors du danger des autres. »

Calanthe aurait bien aimer tout lui dire pour être débarrasser du poids du mensonge, mais qu’est ce que cela lui apporterait ? Perdre le corps contre lequel il se blottit depuis tout à l’heure, recevoir tout son dégoût au visage ? Non il ne voulait pas de ça, il serra doucement une des mains d’Arlen, en baissant un peu son visage.

« Non, ce n’est pas dans mes habitude de charmer les hommes et encore moins de venir ici. »

Le brun releva la tête doucement et lui caresse la nuque.

« Je suis bien aussi avec vous »

Le regarde dans les yeux, cherchant les sentiments du blondinet. Dans son esprit Calanthe lui suppliait de ne jamais mettre les pieds au Gloria. De rester cette petite perfection dans se monde noire. Rester ce garçon qui sans le savoir avait demander à une poupée si elle voulait vraiment coucher avec lui. Doucement le brun s’approcha pour posé son front contre celui de Dhol. Non il ne l’oubliais pas de si tôt.



Tahn Celhán

Afficher le résumé
Informations générales
Contenu sponsorisé

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum